Aller au contenu principal

Samedi 7 octobre 2017

octobre 8, 2017

Binimel.lá – Cala Morell – 29 km

Comme prévu on prend un taxi pour aller à Binimel.lá. 

Ce que dit notre guide « Cami de cavalls » de Sergi Lara sur le troncon Binimel-Là ==> Cala Morell : « Il s’agit du tronçon le plus difficle de tout le Cami de Cavalls car il exige des conditions météorologiques optimales, une bonne forme physique et une solide expérience de la randonnée. A la longue marche entre des montagnes et des falaises sauvages, il faut ajouter peu de voies échappatoire et un manque total de soutien logistique. Pour les amateurs de nature et les randonneurs chevronnés, il représente l’apothéose complète, la rencontre directe avec les valeurs méditérannéennes en voie d’extinction dont on pourra intensément profiter grâce au balisage récent de la route emblème de Minorque ».Toute la nuit le vent a soufflé très fort. La mer est agitée. Cala Pregonda. Au début c’est plat. Ça va vite changer, on va monter et descendre sans arrêt pendant toute la première partie. Il faut bien les faire les 1100 m de dénivelé annoncés !!!Des rochers magnifiques. Je vais regarder de plus près la géologie de Minorque. Quelle richesse !!!Et ça monte, ça monte mais les photos ne rendent jamais le dénivelé !!!Barraca de bestiar. Lá, nous allons marcher tout le long du petit mur qu’il y a sur la crête. Fin de la première partie, la plus vallonnée, celle où nous aurions pu nous faire rapatrier si nous n’étions pas partis de Binimel.lá. Il y a un parking à proximité et l’accès à la plage montre qu’il doit y avoir du monde en été. Enfin de l’ombre, malgré le vent il fait très chaud. Cette longue partie plate et ombragée est très agréable. Notre trajet est matérialisé par un trait rouge. La toupie rouge c’est notre position. Nous sommes à l’intérieur des terres et c’est agréable aussi. Nous retrouvons la mer à la cala d’Algaiarens. Et nous longeons encore un mur !!!C’est toujours très caillouteux. Nous regardons avec étonnement ce grand rectangle pavé en plein milieu de la campagne !!! Il est légèrement en pente. C’est un aljibe. Il sert à collecter l’eau de pluie qui va dans une citerne. Là, c’est le puits pour récupérer l’eau. Cala Morell. Toutes les maisons ont le toit peint en blanc. Encore une belle étape, nous sommes contents de nous reposer, je me suis endormie très tôt sans faire mon blog !!!

From → Uncategorized

One Comment
  1. Arlette Chevalier permalink

    Extra ton reportage Aline, on s’y croirait….la fatigue en moins ! Vraiment grâce à toi Minorque ne sera plus qu’un « nom « pour moi ! À la Grande Motte où j’ai passé la journée…c’était moins « vallonné « sinon dans les propos !

    Envoyé de mon iPad

    >

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :