Aller au contenu principal

Jeudi 28 mars 2019

Le Grand Laquet Matinée passée à lire car je voulais finir ce livre bien sympa. Lecture facile, livre amusant, qui finit bien. Tout ce qu’il me faut à l’heure actuelle. Bien choisi Betty. Merci Martine, j’ai craqué tout de suite après ton départ. C’est trop beau et bon…

Pansement fait. L’infirmière est satisfaite de l’état de ma peau.

Visite de ma Commère, coups de téléphone d’amis, de la famille, hop c’est l’heure de manger et la journée est finie.

A domani.

Mercredi 27 mars 2019

Le Grand Laquet. La vie est belle. Ça y est j’ai mon permis de conduire un fauteuil roulant !!! Je me promène sans problème dans toute la maison sans l’aide d’Yves.

Oh punaise !!! C’est 20 h et je n’ai écrit que les lignes précédentes…

Vite, faut rattraper le temps qui s’écoule trop vite.

Alors, je réfléchis : j’ai lu, j’ai parlé au téléphone, beaucoup parlé au téléphone, les filles sont passées, j’ai mangé avec Tatie Nanie et Tonton André qui ont amené le repas, j’ai lu et relu, reparlé au téléphone, on m’a fait un petit trou dans le ventre comme tous les jours, j’ai mangé à nouveau et ça va bientôt être l’heure de l’extinction des feux !!!

Et voili, voilà la journée est passée.

J’ai oublié : j’ai commandé une ambulance pour mon retour dimanche après-midi, à l’hôpital. Pas facile, il y en a très peu qui travaillent le dimanche. Heureusement qu’ils se connaissent et on m’a aiguillée vers la bonne ambulance.

Tout va bien ça fait deux jours que je n’ai pas pris de Doliprane et je n’ai pas de douleurs. On va garder tout ça pour le postopératoire…

Mardi 26 mars 2019

La vie est un long fleuve tranquille…

Aujourd’hui finies les chansons, je passe au cinéma.

C’est bien calme aujourd’hui. Je fais ce que je veux quand je veux. Ce n’est pas comme à l’hôpital où tout est imposé et à la merci des disponibilités du personnel.

Yves est là, à mes petits soins. L’aide ménagère a nettoyé toute la maison. L’infirmière a fait ma prise de sang ce matin pour vérifier mes plaquettes (je crois) à cause des piqûres contre la thrombose. Elle revient cet après-midi pour le pansement et la piqûre qui se fait tous les jours à peu près à la même heure. Le téléphone pleure (Aline arrête avec Cloclo !!!) non, il sonne et c’est sympa d’entendre les copines.

Le soleil brille, le vent souffle fort, fort, fort, les fleurs de la glycine sont de plus en plus grosses et le rosier de banks est prêt à éclater.

Je suis tellement bien que d’habitude je commence à écrire au réveil et là c’est déjà l’après-midi.

La nuit a été très bonne sans somnifère…

Que dire de plus, des amis sont venus me rendre visite… le bouquet d’anémones de Maryse égaie le salon, les confitures de Geneviève attendent dans la cuisine, là il va me falloir être sage, il ne faut pas que je grossisse !!! Le temps s’est écoulé sans que je m’en rende compte et c’est déjà l’heure de dormir.

À demain.

Lundi 25 mars 2019

Le lundi au soleil, on reprend les vielles chansons de Cloclo… d’après internet elle est de 1972 !!! Juste hier …

Bien dormi. Grand bonheur : un bol de lait au café au lieu de la petite tasse habituelle, pour moi c’est merveilleux !!!

Je fais connaissance avec l’équipe du jour, évidemment ce ne sont plus les mêmes que le week-end ou la semaine dernière et les sons de cloche changent quand à mon avenir. L’avenir le plus proche c’est la douche, là c’est sûr je vais y aller…

Pour la suite on verra.

Pansement défait. Le chirurgien (Nougarède, son nom est inscrit sur sa blouse) vient voir ma cheville. Ma peau a encore trop de lésions pour pouvoir être opérée. Ça risque de nécroser ou de se déchirer.

On prépare donc mon retour à la maison avec, d’après lui, mais les paroles changent selon l’interlocuteur, un retour à l’hôpital dimanche prochain pour juger de mon état et voir si on m’opère. Un autre m’avait dit que je viendrai de temps en temps en consultation externe.

Voilà il est reparti… j’attends que l’infirmière soit libre pour venir faire mon pansement. Aujourd’hui, elle a 3 pansements de fixateur externe à faire. Pansements qui durent entre demi-heure et trois-quarts d’heure, plus tous les autres. Autrement dit elle est débordée.

Lorsqu’elle est arrivée je rêvais d’aller vider ma vessie de la nuit sur les toilettes… mais le chirurgien étant là, c’est lui la priorité. J’ai pris l’habitude en Italie pendant mes premiers jours d’hospitalisation de me retenir…

Aujourd’hui je chante, après Cloclo c’est Bécaud.

Et pendant ce temps là,

la Méditerranée

Qui se trouve à deux pas

Joue avec les galets.

Ce que je ne savais pas c’est que c’est une chanson qui s’appelle la Corrida. Je ne me souviens que du refrain.

Comme ça tarde, je vais sonner pour avoir le bassin, sinon inondation assurée. On est à Nîmes, on est habitué à ce genre de chose (rire) …

10 h. Ma vessie est enfin vidée, l’inondation ne fera pas la une de Midi Libre.

L’infirmière revient faire mon pansement. C’est celle de jeudi et vendredi. Une pro, minutieuse, soigneuse, habile, une perle. Hier c’était une fille qui venait aider, qui était de neurochirurgie, c’était bien, mais pas pareil. Avec elle on parle énormément des enfants, elle est très intéressante en plus.

Je pensais que c’était fichu pour ma douche, mais non les gentilles aides soignantes m’y emmènent.

Infirmière logistique qui vient me porter toutes les prescriptions dont j’ai besoin.

Vite je téléphone à S.O.S. amis en détresse, c’est à dire à Monique Dany. Depuis sa pharmacie elle se débrouille pour tout commander, j’aurai tout dans l’après-midi midi à la maison (lit, fauteuil, etc …)

En même temps arrive la Kiné qui vient m’apprendre à me servir de cannes anglaises. Fini le déambulateur, je ne dois pas être assez vielle… petit moment difficile, j’en transpire encore… j’arrive enfin à me déplacer.

Repas de midi, du boudin que j’adore. Tout va bien

Matinée très dense, j’en ai presque la tête qui tourne…

Oh surprise, je viens de lire mon dossier : éventuelle opération le 1er avril !!! Morte de rire !!!13 h. Je suis habillée prête à aller courir…

Nouvel essai de cannes anglaises pour aller aux toilettes. Tout va bien. Je me débrouille correctement.

14 h59. Les ambulanciers arrivent. 15 h30. Je suis dans mon salon. Et bé, il n’a pas changé de place. Le lit médicalisé ainsi que le fauteuil et le reste, arrivent en même temps que moi. S.O.S. amis en détresse à fonctionné parfaitement.

Visite de Charlotte qui n’a pas classe. Journée pédagogique, château fermé. Manuuuuu, Mimidou. La glycine commence à fleurir. Quel bonheur !!!

Une infirmière vient trouer mon petit ventrou comme tous les jours. Rien ne change pour les soins

Je suis dans mon salon, face à mon jardin. Tout n’est pas très facile, pas plus facile qu’à l’hôpital sauf que je suis chez moi et qu’Yves est à côté sur son fauteuil et ça c’est énorme.

Dimanche 24 mars 2019

Week-end à Carémeau

Aujourd’hui nous aurions dû aller de San Giminiano à Gambassi Terme…

Bonne nuit, quelques petits réveils, mais je me suis rendormie aussitôt.

Après un FaceTime avec Tatie Arlette, la lecture du dernier chapitre de la Librairie de la place aux Herbes (agréable à lire, on rentre facilement dans la peau des personnages. Très bon livre lorsqu’on est à l’hôpital), j’attends avec impatience le petit déjeuner.

Petit déjeuner avec croissant bien « mouligou ». C’est dimanche, j’en ai voulu un, à la place des biscottes, ce n’était pas le meilleur choix !!! Heureusement qu’il y avait les mandarines de Tatie Arlette pour finir le repas. Et dire que j’ai des Petits Lu dans le placard et que je n’ai pas voulu les sortir…

FaceTime avec Maryse. Ça ne bouge pas du côté de la famille riquiqui ni des plapla.Enfin des photos arrivent.

Visite de l’infirmière avec un médecin. Je ne sors pas aujourd’hui ce serait trop compliqué.

Douche habituelle. Au retour je suis assise sur un fauteuil près de la fenêtre. L’aide soignante va venir m’apprendre à me servir d’un déambulateur… à nos âges tout arrive !!!

Revisite d’une infirmière. Elle va défaire mon pansement. Appeler le médecin pour qu’il voit mon pied. Opération commencée bien avant midi et terminée à 12 h45 avec mon repas qui refroidissait dans la salle de bain. C’est moi qui n’ai pas voulu qu’on le réchauffe. Je n’ai pas trop faim aujourd’hui. Ma princesse à Châteauneuf-Les-Martigues. Première par équipe. Bravissimo Carlotta !!! (Deuxième en partant de la droite). Et première dans sa catégorie.Et voilà les médailles sont dans ma chambre…

La famille riquiqui arrive un petit moment après leur départ. Repas du soir. Yves me dit : c’est quoi poire région ????? Pas de poire, elle doit être transparente !!! C’était un oubli … elle n’était pas bien grosse mais délicieuse.

Et une journée de plus de passée, j’ai fait mon essai de déambulateur, pas trop difficile pour se déplacer à cloche pied.

À demain

Samedi 23 mars 2019

Week-end à Carémeau Le jour se lève. Nuit en pointillés. J’ai fait la bêtise hier soir d’aller regarder mon somnifère, Imovane, sur internet. Sujet âgé de plus de 65 ans posologie recommandée 3,75 mg. Mon comprimé fait 7,5 mg. Je vais le couper en deux. Résultat je dors bien de 9 h à 1h. Pourquoi cette posologie : à cause des risques de chutes chez les personnes âgées… imbécile d’Aline tu ne peux pas marcher !!!

Douche comme hier. Génial.

Petit déjeuner.

Plein d’appels toute la matinée auxquels je réponds lorsque je peux. Pendant la douche, aux toilettes… non.

Visite de ??? (Je saurai par l’infirmière que c’est le médecin de garde) qui me dit que je serais mieux chez moi vu qu’on ne peut pas m’opérer avant 10 jours. C’est évident mais il me faut une infirmière pour le pansement et la piqûre, fauteuil roulant, béquilles. On vous prescrira tous ça. Mais à nous de nous débrouiller. Il me parle de sortir lundi. L’infirmière qui arrive ensuite, dit demain. Demain mais où trouver fauteuil et béquilles le dimanche ??? Ce n’est trop raisonnable.

On verra demain. Elle devait venir dans la journée pour faire un essai de marche avec les béquilles, il est 20 h, elle n’est toujours pas passée.

Sieste après le repas de midi. Je dors tellement bien que je n’entends pas les deux appels que j’ai reçus.

Les petitous arrivent. Siméon avait un anniversaire au McDo de St Césaire, en rentrant ils s’arrêtent. Yves est là aussi…lorsque les Plapla arrivent. Ma Mimi jolie est revenue à l’hôpital, malgré son appréhension. Faut dire qu’elle va dormir chez son tonton et qu’il lui a donné rendez-vous dans ma chambre. Vilain tonton !!!

Repas du soir, visite de Monique qui passe après son travail. Yves est encore là. On parle de courses…

Je vais prendre mon somnifère entier, entier, entier…

Vendredi 22 mars 2019

Carémeau

Bonne nuit grâce à un somnifère mais quel affreux goût dans la bouche au réveil. Une amertume qui a du mal à disparaître.

Visites des infirmières pour les remèdes : paracétamol pour la douleur.

Petit déjeuner. Café au lait. Brioche. Beurre. Confiture.

Visite de l’aide soignante qui me propose une douche. Le bonheur… on part un peu plus loin dans le couloir sur une chaise roulante et me voilà installée dans un box avec une paume de douche dans la main. Un régal, je suis assise sur la chaise et je me lave toute seule même les cheveux…

Retour dans la chambre où je lis. J’ai fini Mémé dans les orties. Je commence La librairie de la place aux Herbes.

L’infirmière vient refaire mon pansement. C’est la même qu’il y a deux jours, elle trouve qu’il y a du progrès pour l’état de ma peau.

J’appelle la MAIF pour demander une aide ménagère pour la maison.

12 h40 toujours rien. On a oublié de servir mon plateau repas. Je vais pouvoir manger en même temps que Charlotte et Yves qui vont arriver avec leur casse croûte…. et aussi Grand-Mamie13 h 10. Ils arrivent enfin, j’ai fini de manger. Quel bonheur de voir tout le monde.

Je m’endors après leur départ. Réveillée par l’infirmière qui vient me proposer une boisson chaude. Et oh plaisir, Maryse arrive !!! Au moment où elle commence à parler de partir, Betty arrive.

Visite d’un Kiné espagnol de Barcelone qui vient pour faire travailler mes orteils et mon genou. Sophie et Luc arrivent. Sophie ravie de pouvoir parler espagnol.

La MAIF rappelle l’aide ménagère va venir mardi de 9 à 11. La famille riquiqui arrive en même temps que le repas. Ouf, ce soir on ne m’a pas oubliée !!!

Piqûre contre la phlébite comme tous les jours.

Encore des appels téléphoniques et des messages.

Encore une journée passée rapidement.